lundi 20 février 2017

Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923), Chat noir campant de profil devant la butte Montmartre et ses moulins - 1895/1910


Takeuchi Seihō (1864-1942), Chat Tigré - 1924


Yokoyama Taikan (1868-1958), Montagnes après la Pluie - 1940


Charles Sprague Pearce (1851-1914), Solitude - 1889


Yokoyama Taikan (1868-1958), Métempsychose - 1923


Yokoyama Taikan (1868-1958), Clair de Lune dans les Bois - 1904/05


Charles Sprague Pearce (1851-1914), Sainte Geneviève - 1887


Herbert Greer French (1872-1942), Illustration n° 18 from Camera Work, no 27 - VII/1909


David Jagger (1891-1956), Lady with Fan.


Herman Richir (1866-1942), Andromède.


Ishiwata Koitsu (1897-1987), Crépuscule, Choshi - 1932


Herbert Menzies Marshall (1841-1913), A winter's evening on the Embankment with the Houses of Parliament beyond.


Edgar Barclay (1842-1913), Approach.


dimanche 19 février 2017

Hubert von Herkomer (1849-1914), On Strike - 1891


Emile Claus (1869-1921), Rencontre sur le Pont.


Walter Crane (1845-1915), La Primavera - 1883


Konstantin Kryzhitsky (1858-1911), Village en Bord de Rivière.


Severin Segelcke (1867-1940), De Christiania, Avril 1917.


Philip Wilson Steer (1860-1942), Tired Out.


Charles Spencelayh (1865-1958), Two Minutes Silence.


Mikhail Germashev (1867-1930), Vue du Kremlin - 1890's


Gustave Moreau (1826-1898), Orphée.


Charles Koechlin (1867-1950), Au Loin, pièce symphonique, Op. 20 (1900) - Leif Segerstam & l'Orchestre Philharmonique de Rhénanie-Palatinat.

Gustav Adolf Mossa (1883-1971), Bruges la Morte.


Gustave Moreau (1826-1898), Le Soir et la Douleur - 1882


Gustave Moreau (1826-1898), Apollon et les Satyres.


Richard Doyle (1824-1883), Snow White and Rose Red - 1877


John Rogers Herbert (1810–1890), Judith et Holopherne - 1863


Christian Krohg (1852–1925), La Jeune Malade - 1880/81


Omar Khayyām (1048-1131), Quatrains (Rubaïyat).

Les sages te l’ont dit : cette vie est un songe,
Une chose est certaine, et le reste est mensonge,
Une chose est certaine ainsi que nos amours,
La fleur s’épanouit, puis meurt, et pour toujours.

Eux-mêmes les savants, ces scrutateurs des causes,
Sans cesse poursuivant la vérité qui fuit,
N’ont pu faire un seul pas hors de l’ombre des choses,
Et, nous contant leur fable, ils rentrent dans la nuit.

Ne blâme pas l’ivrogne en invoquant ta Foi.
Ne te redonne pas cet air de faux émoi !
Tu ne bois point de vin et tu t’en glorifies,
Mais tes actes sont tels qu’ils me tueraient d’effroi.

Puisque nul ne prévoit ce que sera demain,
Hâte-toi de jouir, ô pauvre cœur humain !
Bel astre, bois au clair de lune, car la lune
Va briller bien des fois et nous chercher en vain.

André Suarès (1868-1948), Lettre inédite à Jacques Doucet, 24 septembre 1916.

Voilà quelques semaines, il m'est tombé sous les yeux dix quatrains d'Omar Khayyam. Avez-vous lu Khayyam? Se peut-il que j'aie ignoré Khayyam jusqu'ici? Que je l'ignore encore? (...) Ces quarante vers, ces soixante lignes me hantent. Quel admirable esprit. Quelle essence de vie spirituelle. Quelle supériorité aisée, décisive, dominante et naturelle.

Julian Alden Weir (1852-1919), The Open Book - 1891


James Abbott McNeill Whistler (1834-1903), Clair de Lune sur le Grand Canal, Venise


Viktor Madarász (1840-1917), Dobozi et son Epouse - 1868


Augustin Salinas y Teruel (1862-1923), El Barranco de la Muerte - 1892


Wojciech Weiss (1875-1950), Epouvantails.


samedi 18 février 2017

André Suarès (1868-1948), extrait de "Lai de l'Ardent Ennui".

Une soif de grandeur
Que rien ne peut lasser,
Car rien, rien ne l'apaise;
Un cri tel à la vie
Que tout ce qui nous pèse
Y tombe consumé
Dans la flamme et la braise
Du cœur inassouvi.

Frank Eugene (1865-1936), Summer - 1898


Franz von Stuck (1863-1928), La Nymphe tentée - 1890


Franz von Stuck (1863-1928), Faune et Nymphe - 1892


Domenico Baccarini (1882-1907), Uomo a cavallo nella Landa - 1906


Domenico Baccarini (1882-1907), Bitta - 1903


Edward Francis McCartan (1879-1947), Isoult - 1926


Edward Francis McCartan (1879-1947), Nymph and Satyr - 1920


Þórarinn B. Þorláksson (1867-1924), Mont Hekla - 1922